Les édulcorants

Qu’est-ce qu’un édulcorant ?

Un édulcorant est une substance possédant une saveur sucrée utilisée pour son action sucrante.

Quels que soient les édulcorants, ceux-ci ne font pas partie de notre alimentation « habituelle ou naturelle ». Ils doivent être consommés avec modération, dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, respectant, entre autre la prise d’au moins 5 fruits ou légumes par jour.

Qui sont-ils ?

Ils sont répartis en 3 catégories:

- les édulcorants naturels : ce sont le saccharose, le glucose et le fructose. Le premier est le sucre habituel le plus connu dans l’alimentation.

Ils sont caloriques, cariogènes et n’ont pas d’intérêt nutritionnel. 

Où les trouve-t-on ? + photos produits/aliments en comprenant

- les édulcorants de masse : ou édulcorants de charge, ou édulcorants nutritifs, ou polyols. Ce sont l’isomalt, le sorbitol, le mannitol et le xylitol.

Ils sont caloriques, sont à peine moins sucrés que le sucre naturel, mais ont l’avantage de ne pas avoir d’effet cariogène. Ils sont utilisés en confiserie dans les bonbons et les chewing-gums sans sucre. + photos de produits

- les édulcorants de synthèse : ou édulcorants intenses, ou artificiels ou non nutritifs. Ce sont la saccharine, le cyclamate, l’aspartame et l’acesulfame K.

Ils ont un fort pouvoir sucrant : goût sucré 200, 300, 600 ou même 30 000 fois plus fort que le saccharose. Ils sont non cariogènes et ils n’ont aucun apport calorique. 

Certains supportent une forte chaleur (200 °C comme l'Acesulfame K) et peuvent être utilisés pour des préparations au four. D’autres ne supportent pas de telles températures et ne peuvent être utilisés que pour des aliments froids ou des boissons chaudes.

Saviez-vous qu'un même produit peut contenir plusieurs édulcorants ?

La stévia ou glycosides de stéviol, d’origine végétale, peut également être utilisée. + photos de produits

Règle importante : la Dose Journalière Admissible

Il faut respecter la dose journalière admissible (DJA). Elle correspond à la quantité maximale pouvant être consommée sans risque aucun pour la santé et ceci pendant toute une vie. Elle s'exprime en mg par kilo de poids corporel et par jour (mg/kg/jour). 

Exemple: Aspartame = 40 mg/kg. Pour un poids de 60kg, la DJA de l'Aspartame équivaut à 18 canettes de 33mL de soda.

Femme enceinte et allaitante

L’innocuité des édulcorants pendant la grossesse n’a pas été rigoureusement étudiée. En l’état actuel des connaissances, l’aspartame et l’acesulfame K paraissent acceptables, à condition de ne pas dépasser la DJA. C’est par exemple le cas des boissons light/zéro ainsi que d’autres sources d’édulcorants basses calories.

Enfant

Il existe peu de données concernant la consommation d’édulcorants de synthèse chez l’enfant. Ils sont interdits avant l’âge de 3 mois et fortement déconseillés avant l’âge de 3 ans.

Les polyols, intéressants pour les confiseries, peuvent être associés à des effets indésirables chez l’enfant (ballonnements, diarrhées).

Personne présentant une phénylcétonurie

IMPORTANT : Les personnes présentant une phénylcétonurie ne peuvent PAS consommer d’aspartame, ni d’autres sources de phénylalanine.

Elles doivent donc s'abstenir de consommer la plupart des boissons dites ''light''.